Hypnose: Traumatismes

Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) est un type de trouble anxieux, qui se développe généralement après avoir été impliqué dans, ou avoir été témoin d'événements traumatisants. Autrefois, on pensait que le SSPT ne touchait que les personnes impliquées dans la guerre, mais il peut toucher n'importe qui.

Qu’est-ce le SSPT?

Bien sûr, il est tout à fait normal de ressentir de la peur face à une situation effrayante ou potentiellement dangereuse. En fait, cette peur est essentielle à notre survie. Elle déclenche des réactions dans le corps, qui visent à nous sauver la vie, si elle est menacée. Cette réaction de combat ou de fuite est naturelle et vise à nous protéger.

La plupart des gens auront un certain nombre de réactions après avoir subi un traumatisme, bien qu'ils se rétablissent généralement peu de temps après l'événement. Pour certaines personnes, cependant, ces symptômes ne s'atténuent pas. Elles peuvent se sentir effrayées et stressées, et avoir des flashbacks longtemps après l'événement, et lors de situations dites normales. C'est lorsque ces symptômes ne disparaissent pas, et commencent à entraver la vie quotidienne, que le syndrome de stress post-traumatique peut être diagnostiqué.

 On pense que le syndrome de stress post-traumatique touche une personne sur trois ayant vécu une expérience traumatisante. On ne sait pas encore très bien pourquoi certaines personnes développent ce trouble, et d'autres non. Le syndrome de stress post-traumatique peut se développer immédiatement après l'expérience, ou apparaître des semaines, des mois, voire des années plus tard.

Symptômes du SSPT

Dans la plupart des cas, les symptômes du SSPT se développent au cours du premier mois suivant l'événement. Cependant, dans certains cas, il peut y avoir un délai de plusieurs mois ou d’années avant l'apparition des symptômes.

 Les symptômes varient également d'une personne à l'autre. Certaines personnes connaîtront de longues périodes de symptômes mineurs, moins perceptibles, pour ensuite connaître des périodes où ils sont plus graves. D'autres auront des symptômes graves et constants, qui affecteront leur vie quotidienne.

 Bien que les symptômes spécifiques du SSPT varient d'une personne à l'autre, il existe des symptômes communs associés au SSPT, et qui entrent généralement dans les catégories suivantes :

Re-expérience

Le symptôme le plus courant du SSPT. La ré-expérience est le moment où une personne revit l'événement déclencheur. La ré-expérience se présente généralement sous la forme de flash-back, de cauchemars, d'images ou de sensations répétitives et pénibles, et de sensations physiques, telles que la douleur, la transpiration et la nausée.

Certaines personnes auront constamment des pensées négatives sur l'événement, se posant sans cesse des questions. « Pourquoi cela m’est-il arrivé ? Aurais-je dû l'arrêter? »

 Ces questions répétées peuvent les empêcher d’accepter, et de faire face à l'événement, ce qui entraîne souvent des sentiments de culpabilité ou de honte.

Évitement et engourdissement émotionnel

Un autre symptôme clé du trouble de stress post-traumatique est la volonté d'éviter tout rappel du traumatisme. Il peut s'agir d'éviter certaines personnes, ou certains lieux, qui rappellent l'événement, ou de parler à quelqu'un d’autre de l'expérience. 

Il est fréquent que les personnes souffrant de stress post-traumatique ignorent leurs souvenirs, les « chassant hors de leur esprit », et en se distrayant par d'autres choses, comme le travail par exemple.

D'autres personnes peuvent essayer de faire face à ce qu'elles ressentent, en essayant de se déconnecter complètement. Ne rien ressentir semble parfois être l'option la plus facile. C'est ce qu'on appelle l'engourdissement émotionnel. L'engourdissement émotionnel peut conduire la personne à s’isoler, et à se replier sur elle-même. Elle perd le plaisir de ce qu'elle aimait auparavant.

Hyper-excitation

Le SSPT peut entraîner un sentiment d'anxiété accru et des difficultés à se détendre. Ce symptôme est davantage le résultat d'un état d'esprit ; les personnes peuvent être constamment conscientes du danger et de la menace, et être facilement effrayées. C'est ce qu'on appelle l’hyperexcitation, ou le sentiment d'être « sur les nerfs ».

 L'hyperexcitation peut entraîner un accroissement de l'irritabilité, des problèmes de sommeil, de la colère, et des difficultés de concentration.

Autres problèmes

Le SSPT peut avoir un effet néfaste sur la vie d'une personne. Outre les symptômes ci-dessus, les personnes souffrant de SSPT sont susceptibles de présenter d'autres symptômes liés à leur état, tels que :

  • autres problèmes de santé mentale, notamment l'anxiété, la dépression ou les phobies.

  • symptômes physiques, notamment des maux de tête, des douleurs thoraciques, des maux d'estomac et des vertiges.

  • comportement autodestructeur ou destructeur, y compris l'abus de drogues ou d'alcool.

Sans les connaissances et le soutien appropriés, les personnes souffrant de SSPT peuvent se sentir très seules. Cette affection peut, dans certains cas, entraîner des ruptures de relations, et des problèmes liés au travail.

Chercher de l'aide pour le SSPT

Après avoir vécu un événement particulièrement pénible, il est normal de se sentir confus et bouleversé. Pour la plupart des gens, ces pensées bouleversantes s'apaiseront après quelques semaines. Si vous, ou votre enfant, éprouvez toujours des problèmes quatre semaines environ après l'événement, envisagez de consulter votre médecin. Il évaluera vos symptômes et vos sentiments et, si nécessaire, vous orientera vers un spécialiste de la santé mentale.

Les événements et les expériences traumatisants peuvent être très difficiles à gérer, surtout si vous êtes seul. Parler de ce que vous ressentez, confronter vos sentiments et demander une aide professionnelle peut être un moyen très efficace de traiter le SSPT. Il est également possible de traiter le SSPT plusieurs années après l'événement déclencheur, ce qui signifie qu'il n'est jamais trop tard pour demander de l'aide.

Comment l’hypnose peut-elle aider?

Certaines personnes ont trouvé que l’hypnose était un outil utile pour mieux gérer les symptômes du SSPT. L’hypnose, associée à l’EMDR* en particulier, est considérée comme un moyen efficace de traiter les souvenirs pénibles d'un traumatisme.

 Un traumatisme peut amener une personne à se déconnecter de son propre sentiment de sécurité interne. Ainsi, plus vite les émotions sont gérées et résolues, plus vite la personne se rétablit. L’hypnose peut vous aider à faire face au traumatisme et à apprendre comment retrouver un sentiment de contrôle et de normalité dans votre vie.

L’hypnose a pour but d'accéder à votre inconscient et de modifier les pensées négatives qui vous envahissent. En utilisant le pouvoir de suggestion, l'hypnothérapie vise à promouvoir un changement positif. Les suggestions utilisées dépendront de vos symptômes, et de ce que vous souhaitez tirer de vos séances. L'hypnothérapeute adaptera les techniques à vos besoins, en vous aidant à gérer les symptômes, et à reconnaître les déclencheurs potentiels, ainsi qu'en modifiant la façon dont vous réagissez à ces derniers.

*eye movement desensitization and reprocessing = la désensibilisation par mouvements oculaires et le retraitement