Hypnose: Troubles Alimentaires

Certaines personnes qui développent des problèmes d'alimentation peuvent avoir une relation déformée avec la nourriture. Cela peut devenir un moyen d'essayer de faire face à un autre problème sous-jacent, comme l'anxiété, la détresse émotionnelle ou le sentiment d'avoir perdu le contrôle d'un ou plusieurs domaines de la vie.

Pour vous, cela peut également conduire à ce que votre attitude vis-à-vis de la nourriture, et la façon dont vous vous voyez, soit faussée. Avec le temps, vos pensées peuvent se focaliser sur la nourriture, la façon dont elle vous fait sentir, ce que vous mangez, ou la quantité que vous mangez, et ce que vous faites après avoir mangé.

Les problèmes liés à l'alimentation peuvent se manifester de différentes manières. Pour certains, il peut s'agir de manger moins que ce dont leur corps a besoin, pour avoir assez d’énergie, et pour fonctionner correctement. Pour d'autres, il peut s'agir de manger plus que ce dont ils ont besoin, sur une courte ou une longue période, et de se rendre malade ou non pour « purger » ce qu'ils ont mangé. Vous pouvez même être confronté à des types d'aliments, des variétés, des textures d'odeurs qui, bien que souvent considérés comme des « aliments difficiles », peuvent avoir un impact significatif sur votre alimentation et votre bien-être général.

Il n'y a pas de solution unique, lorsqu'il s'agit d'un problème d'alimentation. Alors que certains se préoccupent de leur corps, de leur apparence ou de leur poids, d'autres se concentrent sur les sensations qu'ils ressentent en mangeant : que ce soit pour leur donner un sentiment de contrôle, les aider à engourdir d'autres sentiments, créer un sentiment temporaire de confort ou de bonheur 

Toute personne peut développer un problème alimentaire à n'importe quel stade de sa vie, indépendamment de son sexe, de son âge, de son origine ethnique ou de son milieu socio-économique. Les sentiments de culpabilité, de honte, ou même, le fait de nier que vous avez un problème, sont des réactions courantes, mais sachez que de l'aide est disponible.

Ai-je un trouble de l'alimentation ?

Les troubles alimentaires sont des affections graves, où une attitude malsaine envers la nourriture peut prendre le dessus, sur votre vie, affecter votre santé, votre bien-être physique, mental et émotionnel. Bien qu'ils touchent le plus souvent les jeunes femmes de 13 à 17 ans, ils peuvent toucher n'importe qui, à tout moment. La recherche d'une intervention et d'un diagnostic précoces peut augmenter considérablement vos chances de guérison.

Les troubles alimentaires les plus courants sont les suivants :

Anorexie nerveuse - restriction de la quantité de nourriture pour maintenir un poids aussi bas que possible. Ces troubles s'accompagnent souvent d'un excès d'exercice physique.

Boulimie - manger beaucoup de nourriture en peu de temps, le « binge-eating », et ensuite se débarrasser de celle-ci, la purge, en étant malade, se faisant vomir, ou en utilisant des laxatifs. Elle peut également s'accompagner d'un excès d’exercice. 

Binge-eating - manger de grandes portions de nourriture en une fois jusqu'à ce que vous vous sentiez mal à l’aise, ou douloureusement rassasié. Cette situation peut souvent être suivie d'un sentiment de culpabilité, de contrariété ou de honte. 

Autre trouble alimentaire spécifique (OSFED)* - terme général utilisé pour désigner les personnes dont le trouble alimentaire ne correspond pas totalement à l'anorexie, ni à la boulimie ni à la frénésie alimentaire. Bien qu'il ne soit pas aussi explicitement décrit, il s'agit d'une affection tout aussi grave.

Comprendre les problèmes d'alimentation

Il peut être difficile de parfaitement comprendre les problèmes d'alimentation. Il est impossible d'y échapper : la nourriture est une chose que nous côtoyons tous les jours. Nous en avons besoin pour survivre. Cependant, beaucoup d'entre nous ont une relation compliquée avec la nourriture. Lorsque cette relation se déforme, la façon dont nous interagissons avec la nourriture, peut se transformer en un mécanisme d'adaptation malsain, que nous utilisons pour faire face à des émotions ou à des situations difficiles, bouleversantes ou troublantes.

Développer un problème avec l'alimentation peut signifier que vous pensez à la nourriture différemment des autres personnes. Cela peut vous amener à penser à vous-même, à l'alimentation ou à la nourriture en général, et à la façon dont les autres peuvent le faire, ce qui peut changer votre comportement avec la nourriture. Les raisons pour lesquelles certains d'entre nous développent une relation complexe avec la nourriture, et d'autres pas, ne sont pas toujours comprises.

Les facteurs qui contribuent à cette situation peuvent être une mauvaise estime de soi, un besoin accru de contrôle, ou un désir d’enfouir des émotions difficiles. D'autres influences vont de la génétique, à la pression sociétale, et varient en fonction du type de personnalité.

Si vous vous inquiétez de votre relation avec la nourriture, vous pouvez vous mettre en recherche de soutien. Essayez de parler à quelqu'un en qui vous avez confiance. Si vous vous sentez incapable de parler à quelqu'un que vous connaissez, et que vous aimez, et en qui vous avez confiance, il peut être utile de vous adresser à un service de soutien et d'assistance téléphonique. Une fois que vous avez parlé à quelqu'un, discuter et demander de l'aide peut vous sembler beaucoup moins intimidant. Si vous vous inquiétez pour quelqu'un d'autre, soutenez-le, offrez-lui un espace de parole, et essayez de l'encourager à chercher un soutien professionnel.

Si vous craignez que votre problème d'alimentation soit un trouble alimentaire, des traitements comme le conseil sont souvent recommandés, et peuvent être très efficaces. Cependant, tout le monde est différent et pour certaines personnes, une approche différente, voire pluridisciplinaire et holistique, est nécessaire.

Signes et symptômes d'un problème d'alimentation

Il peut y avoir différents signes qui indiquent que vous, ou une personne qui vous est chère, ayez un problème d'alimentation. Parmi ces signes, vous devez être attentif si :

  • vous passez beaucoup de temps à vous inquiéter de votre poids, de votre forme, de votre taille ou de votre apparence.

  • vous changez vos plans sociaux ou éviter les situations où la nourriture pourrait être en cause.

  • vous restreignez ce que vous mangez ou la quantité que vous consommez. Par exemple, vous supprimez certains « mauvais » groupes d'aliments ou vous vous en tenez à un nombre très faible de calories.

  • vous vous rendez malade ou vous prenez des laxatifs après avoir mangé, que vous ayez mangé un peu, ou que vous ayez eu l'impression d'avoir trop mangé, ou de vous être « goinfré ».

  • vous faites de l'exercice physique de façon excessive, soit en nombre de séances ou soit en intensité.

  • vous avez des habitudes ou des routines très strictes en matière d'alimentation.

  • vous constatez des changements importants de votre poids, augmentation ou diminution.

  • vous présentez des sautes d'humeur.

  • vous avez des sensations de froid, de fatigue ou de vertige.

  • vos règles ont cessé ou sont devenues peu fréquentes.

Si vous vous inquiétez pour un proche, les signes avant-coureurs d'un problème alimentaire peuvent être les suivants :

  • Remarquer un changement de poids important.

  • Éviter les situations où il pourrait être obligé de manger devant les autres, ou donner fréquemment des excuses pour ne pas manger.

  • Mentir sur ce qu'il a mangé ou sur la quantité qu'il a mangée.

  • Manger beaucoup de nourriture en peu de temps.

  • Se rendre aux toilettes peu après avoir mangé, en particulier s'il semble rougir ou avoir le visage rouge.

  • Il a développé une obsession pour l'exercice physique.

  • Il semble manger très lentement, couper sa nourriture en petits morceaux ou essayer de cacher la nourriture au lieu de la manger.

  • Il porte des vêtements beaucoup plus amples ou plus amples que la normale pour cacher leur corps.

L’hypnose pour les problèmes d'alimentation

L’hypnose peut être très utile pour ceux qui ont du mal à manger trop, en peu de temps. Souvent appelée « binge-eating », elle consiste à manger jusqu'à ce que vous vous sentiez mal à l’aise, ou douloureusement rassasié. Pour certaines personnes, cela peut ressembler à une compulsion les poussant à continuer à manger, ou comme si elles ne pouvaient pas s’arrêter, tant que toute la nourriture dans leur assiette n'a pas disparu. La découverte d'événements passés qui ont pu déclencher ou influencer cette relation avec la nourriture peut se faire par des techniques d’hypnothérapie analytique ou de régression.

La réduction du stress et de l'anxiété est un autre moyen essentiel d'aider les personnes qui se livrent à des excès alimentaires, par l'hypnothérapie. Souvent, les personnes atteintes, trouvent que les symptômes sont exacerbés par le stress. L’idéal est donc de réduire ce stress. Les techniques de relaxation peuvent également aider les personnes à poursuivre ce travail en dehors de leurs séances.

L’hypnose peut aider à identifier les causes profondes de ce que vous vivez. Certains types d'hypnothérapie, comme l'hypnothérapie de régression, peuvent être utilisés pour découvrir des événements spécifiques, qui ont pu conduire à des problèmes d'alimentation. L'hypnothérapie par suggestion peut être utilisée pour encourager des modes de pensée plus positifs, notamment en ce qui concerne la façon dont la personne se perçoit, et la nourriture. Dans certains cas, la programmation neuro-linguistique (PNL) peut également être utilisée.

L’hypnose peut contribuer à améliorer l'estime de soi, à réduire l'anxiété liée à la nourriture, et à renforcer la confiance en soi. Les hypnothérapeutes enseignent souvent en complément des techniques d'auto-hypnose qui peuvent être utilisées tout au long du processus de guérison 

Si vos difficultés à manger sont très liées à votre comportement, vous pouvez avoir l'impression d'être pris au piège, dans un cycle de boulimie et de purge. L’hypnose peut être utilisée pour faire des suggestions positives au subconscient, afin d'aider à briser ce cycle. En aidant à renforcer la confiance et à améliorer l'estime de soi, l'objectif de l’hypnose pour la boulimie est d'améliorer votre relation avec la nourriture et avec vous-même.